LOGO_CIRAL_MINI.GIF (1192 bytes)



Affaiblissement de / S / et de / Z /

Description du phénomène

La constriction de consonnes S / et Z / peut parfois se relâcher jusqu'à ne faire entendre qu'un faible bruit de friction ou même un simple souffle (sourd ou sonore). On désigne aussi ce phénomène par les termes d'aspiration ou de spirantisation (ang. mellowing).

Symboles phonétiques

Pour rendre l'affaiblissement de la constriction de S / et de Z /, on utilise généralement les symboles Sh ] et Zh ]. Lorsque l'affaiblissement est plus important et qu'on n'entend plus qu'un simple souffle, on a recours aux symboles h ] pour la fricative sourde et ú ] pour la fricative sonore.

Exemples

cherchait     /S E r S E/      =>      [h a Ò h E]
char            /S A r/           =>      [Sh A Ò]
bûcher        /b y S e/        =>      [b y Sh e]
manger       /m A) Z e/       =>      [m a) Zh e]
congèle       /k ) Z E l/       =>     [k ) ú E l]

Conditionnement linguistique

Parmi les facteurs susceptibles de favoriser l'affaiblissement de la constriction, on a signalé la position interne de mot (Charbonneau 1957 ; Tassé 1981 ; Hansen 1988), de même qu'un entourage vocalique postérieur et/ou ouvert (Charbonneau 1957 ; Brent 1971).

Conditionnement géographique

Souvent associé à la Beauce (Dulong 1953 ; Morgan 1975 ; Lorent 1977 ; Tassé 1981), ce phénomène se retrouve dans pratiquement toutes les régions du Québec (Dulong et Bergeron 1980), notamment dans Lanaudière (Charbonneau 1957), dans l'Outaouais (Hansen 1988) et au Saguenay-Lac-Saint-Jean (Bittner 1993 ; 1995), Il est aussi attesté en Acadie (Charbonneau 1957 ; Lucci 1970), en Ontario (Holder 1972) et au Manitoba (Hull 1960 ; Hull 1966 ; Hull 1968).

Conditionnement social

La plupart des études (Bittner 1995) tendent à montrer que le phénomène se retrouve plus fréquemment  a) dans le parler rural, b) chez les locuteurs masculins et c) dans les groupes sociaux les moins favorisés. Tassé ( 1981), par contre, soutient qu'en Beauce, l'aspiration se retrouve chez les locuteurs des deux sexes, groupes d'âge et classes sociales confondus, à l'exception peut-être des sujets les plus scolarisés.

Conditionnement stylistique

Il y a des indications qui permettent de croire que l'affaiblissement relève plus du style informel que du style formel.

Conditionnement historique

Selon Juneau (1972), ces prononciations sont d'origine poitevino-saintongeaises. Elles seraient apparues peu avant l'émigration vers la Nouvelle-France. L'aspiration semblait encore bien vivante dans les parlers régionaux de France, en particulier dans les Charentes, à l'époque des grandes enquêtes dialectologiques (Bittner 1995)

Bibliographie

Brent 1971
Bittner 1993 ; 1995
Charbonneau 1957
Chidaine 1967
Dulong 1953
Dulong et Bergeron 1980
Gendron 1966a ; 1966b ; 1970
Hansen 1988
Holder 1972
Hull 1960 ; 1966 ; 1968
Juneau 1972
Lorent 1977
Lucci 1970
Morgan 1975
Santerre 1976
Tassé 1981
Vinay 1973
Vincent et Sankoff 1975
Walker 1984)